adn arn

Les deux premiers A sont l’ARN et l’ADN, respectivement acide ribonucléique et acide désoxyribonucléique.
Voici ce qu’en dit marie-Christine Maurel – directrice du laboratoire Acides nucléiques et biophysique – dans la revue Ciel et Espace de juillet 2014 :
« Un monde ARN aurait précédé le monde basé sur l’ADN et les protéines que nous connaissons aujourd’hui. En effet, l’ARN est à la fois capable de transmettre des informations – comme l’ADN – et d’exercer une activité catalytique – comme les protéines. »
L’ARN est une molécule parente de l’ADN et sert de matériel génétique à certains virus… et sans doute aussi à des êtres vivants primitifs à présents disparus, comme ceux qui ont formé les stromatolites australiens.

Il est donc fort intéressant de noter que depuis des millénaires et bien plus, c’est bien de l’information qui est véhiculé à travers notre ADN et antérieurement l’ARN.

Avec la Reconnexion, ou le soin reconnectif, on favorise la réharmonisation fréquentielle des cellules d’ADN. C’est un échange d’informations et qui plus est, il est immédiat car l’ADN n’a pas de croyance. Et même si l’ADN est transducteur (il reçoit et émet de la lumière), il informe et s’informe bien plus vite que la vitesse de la lumière. Il n’y a pas de notion de temps pour ces échanges instantanés.

Et le triple A me direz-vous ? Et bien, tant qu’à faire circuler une information à notre ADN (et réciproquement) autant que ce soit celle de l’Amour et il y aura de forte chance pour que les mécanismes de guérison s’activent et que l’humanité évolue du bon côté, celui de la lumière.

ARN – ADN – AMOUR