guerisseur

Voilà un livre qui m’a fait énormément plaisir : « Le mystère des guérisseurs » écrit par Audrey Mouge et Stéphane Allix. Depuis que je pratique, je suis la grande partie du temps livré à moi-même, seul avec mes idées, seul sur mon chemin; les rencontres d’autres praticiens étant assez rares.

Alors avec ce petit livre de journaliste sur les guérisseurs, je m’y suis retrouvé, identifié, et cela fait du bien de noter que d’autres – à des lieues de chez moi – utilisent les mêmes approches, que les résultats sont tout aussi probants, que mon vécu s’apparente aux leurs, que je peux faire miennes leurs expériences et leurs découvertes.
Par exemple :« A 33 ans, je me suis réellement mis à aider les autres, et tout à coup, comme par enchantement, tous mes problèmes se sont envolés ».

La cerise sur le gâteau concerne le frisson qui parcourt JL Bartoli quand il exerce. J’ai mis en ligne sur mon blog une méthode d’acquisition et d’utilisation du frisson (méthode offerte à tous ceux qui s’inscrivent sur mon blog -> ci-contre). j’ai également expliqué dans un article de mon blog tout l’intérêt du grand frisson.
Un des conseils fourni est le suivant : « Plus on va chercher à aiguiser un sens, plus on va percevoir des choses dont on ne soupçonnait pas l’existence avant ». Ce fut une phrase de ce type qu’un ami thérapeute me lança quand je lui racontais mon expérience de frisson. Et grâce à cela, je suis allé au bout de mon idée pour maîtriser ce phénomène et aussi pour en dégager une méthode en 10 étapes. Un conseil que je conseille depuis très souvent.

Rire, humour, amour des gens, intention, force de pensée sont des mots clés que j’affectionne pendant mes séances et qui sont partagés par tous les guérisseurs selon A Mouge et S Allix.

Le texte aborde l’histoire du magnétisme et nous renvoie à -3500 ans, avec le papyrus de Thèbes sur lequel était écrit : « Pose ta main sur la douleur et dis que la douleur s’en aille ».
Ou plus récemment avec Paracelse, Mesmer, Vianney, Nizier, Brioude, Kertsten, Alalouf, Noyès …

La relation corps esprit est prépondérante dans tout cet écrit, normal puisque tout guérisseur considère l’être humain dans sa globalité et ne regarde pas à la loupe le problème de l’individu.
Vous lirez : « il n’est pas rare que le guérisseur ne fasse que donner au patient la permission de se guérir lui-même ». Petite perception de la relation guérisseur-patient que j’affectionne particulièrement.

Mais aussi, l’effet énergétique, vibratoire étayé par les résultats de recherches scientifiques sur le sujet est synthétisé dans ces 140 pages.

En avant-goût, voici quelques phrases qui j’espère finiront par vous convaincre d’ouvrir cet ouvrage :
– la vie ce n’est pas les molécules mais les liens qui existent entre elles;
– l’intention de guérir crée des ondes lumineuses;
– réharmonise l’énergie qui enveloppe le corps de la personne;
– ma main c’est le prolongement de mon coeur.

Une autre similitude entre ce livre et mes écrits : « la radio émet des sons, constamment, véhiculés par des ondes invisibles et impalpables. Pourquoi l’être humain ne serait il pas capable d’en faire autant alors qu’il irradie en permanence ?« .

Merci beaucoup beaucoup à Audrey Mouge et Stéphane Allix pour toutes ces lignes formidables sur le monde tant controversé des guérisseurs.