paysage silencieux

Yves Duteil a mis dans un recueil 70 textes écrits pour la revue spirituelle chrétienne « Panorama » à la demande de son ami Bertrand Révillon.
Nous savions toute la délicatesse dont sait faire preuve Yves dans ses chansons.
Maintenons nous le connaissons également dans ses écrits, ses proses. Le titre de l’ouvrage est « La petite musique du silence » – une belle invitation à méditer !

L’ensemble de ces textes traite de nombreux sujets de société avec beaucoup d’humanité, de paix, mais aussi de lucidité, et sans compromission, en toute liberté avec le recul du poète qui sait exprimer le fond de la pensée, tout en finesse, mais fort à propos.
Certains passages ont les 2 pieds dans la réflexion philosophique, nous amènent à réfléchir sur le devenir de notre monde, de notre civilisation, de notre espèce.

Evidemment, j’ai mes textes préférés dont « les absents nous accompagnent » que je recommande dès que je le peux à tous ceux qui, de près ou de loin, ont perdu un être cher. Je recommande également vivement « les empreintes de l’émotion » qui aborde les liens entre le corps et l’esprit.

Alors, à mon habitude, je vais vous glisser quelques extraits afin de vous mettre l’eau à la bouche :
– le plus grand chantier commence dans le miroir de la salle de bains.
– Que la force soit avec vous, et la douceur contre vous. Tout contre.
– le pardon n’efface rien, il permet d’écrire la suite.
– la confiance aveugle qu’on accorde à l’information lui confère un pouvoir démesuré. Les yeux regardent mais le coeur ne voit plus.
– la perfection n’est pas au bout du chemin, le sommet c’est encore la route. Au-delà, c’est l’envol.
– les minutes de rancoeur pèsent plus lourd que les heures de bienveillance, et leurs sillages ne laissent pas les mêmes rides au coin des yeux.

Beaucoup de thématiques sont abordées et ce livre se laisse parcourir aisément, avec une envie d’y retourner, avec parfois un goût de trop peu quand la poésie se met au service de la réflexion. Car il faut toujours réfléchir : « comprendre est la clé de tout ».

Je ne peux que vous conseiller de vous évader avec cet ouvrage, emprunt de spiritualité, dans lequel Yves Duteil porte un regard bienveillant sur notre monde.
Il met en évidence toute l’importance des liens, des relations, de l’attention, de notre quête intérieure :
– nos fondamentaux sont cachés dans l’immatériel, dans les mots de l’âme, dans les liens du coeur.
– et si ça se trouve, la vie éternelle, ce n’est qu’un début.

Bonne évasion !