résonance

Lorsque j’utilise un pendule, il indique clairement une réponse à ma sollicitation.
Je me suis souvent demandé comment cela pouvait marcher.

Le sourcier, le magnétiseur ou autre – qui détecte une différence dans la forme, dans l’amplitude d’un champ – observe, ressent, palpe et déduit logiquement par comparaison, par variation, les effets du champ magnétique, énergétique sur le lieu ou la personne intéressé.

Quant au pendule, lorsqu’il est utilisé n’importe où et avec n’importe qui, il est susceptible de transmettre une indication à partir du moment où on le sollicite. En fait, il se met en phase avec la source observée. Nous sommes alors en présence du phénomène de résonance que connaissent 2 ondes qui sont en phase. La source émet un signal qui est une information, une onde, et le pendule, qui vibre comme toute chose dans l’univers, se met alors en phase avec le signal de la source et l’onde résultante est amplifiée puisqu’ils sont tous 2 en phase.
Le micro-mouvement du pendule invisible sans source le devient distinctement une fois ces 2 entités connectées.

Et bien ce phénomène, on le ressent très bien dans son corps à partir du moment où l’on décide de ne plus se servir de pendule mais d’utiliser son propre corps comme pendule.
Chacun aura son propre ressenti évidemment. Ce sera le corps global qui oscillera, ou uniquement un membre, ou une sensation de rotation dans une paume, etc.

Ce qui est d’autant plus intéressant, comme pour le pendule, c’est qu’il n’y a surtout pas besoin de réfléchir, de raisonner. Rester dans l’écoute, le non jugement, le lâcher prise, comme le pendule qui n’a pas cette capacité de réfléchir, est la garantie du bon fonctionnement de cette « résonance sans raison ».

Amusez vous bien, oscillez bien !